Résidence Sustainable Robotics – Artistes sélectionnés

Dans le cadre du programme de résidence Sustainable Robotics, , le jury a sélectionné les propositions de Dewi Brunet et A Two Dogs Company – Kris Verdonck.

La résidence d’artiste Sustainable Robotics est un projet mené par Ohme en partenariat avec le Brussels Institute for Advanced Studies – BrIAS, et FARI – Institute of Artificial Intelligence for the Common Good, tous deux cofondés et codirigés par l’Université libre de Bruxelles (ULB) et la Vrije Universiteit Brussels (VUB).

A Two Dogs Company (ATDC) est le noyau créatif des projets innovants de Kris Verdonck dans le domaine des arts de la scène et des arts transdisciplinaires depuis 2010. Basée à Bruxelles, ATDC fonctionne comme une structure en réseau, collaborant avec des talents permanents et indépendants. L’exploration constante par Verdonck des impacts sociétaux et écologiques des avancées technologiques alimente les efforts d’ATDC. Son approche multidisciplinaire mêle des éléments théâtraux et visuels pour créer des expressions artistiques uniques présentées dans des théâtres, des musées et des espaces publics. 

ATDC, en collaboration avec l’Institut royal des sciences naturelles de Belgique (KBIN), propose le projet Garden of the Future. Ce projet vise à imaginer un jardin du futur façonné par la perte de biodiversité et l’intégration de robots autonomes. À travers une exposition au Musée des sciences naturelles, le projet vise à déployer des robots imitant les fonctions écologiques d’espèces animales disparues. Alimentés par des sources d’énergie renouvelables et dépourvus de batteries traditionnelles, ces robots démontreront une relation symbiotique avec leur environnement. L’expertise artistique de l’ATDC, associée aux connaissances scientifiques de KBIN, sera le moteur de cette exploration, favorisant le dialogue entre l’art, la technologie et l’écologie.

Cette résidence constitue une plateforme pour développer le projet Garden of the Future. Grâce à des collaborations techniques et scientifiques, le projet vise à affiner la conception et la fonctionnalité des robots tout en approfondissant les récits artistiques et écologiques. En s’appuyant sur l’expertise des arts, de la robotique et de la biologie, la résidence cherche à créer une expérience innovante et éducative qui sensibilise à la dynamique écologique et au rôle de la technologie dans la lutte contre le changement climatique.

Dewi Brunet est un artiste plieur. Autodidacte, il pratique cette discipline depuis plus de quinze ans. Pratique encore peu connue, il considère le pliage comme une technique, un moyen d’expression et un champ de recherche pluridisciplinaire. Aujourd’hui, ses projets artistiques se concentrent sur la relation sensible entre le monde vivant et les robots. La pratique de Dewi s’inscrit dans le domaine de l’Oribotique, une fusion de la nature, de l’origami et de la robotique dont Matthew Gardiner a été le pionnier.

Le projet de Dewi vise à brouiller davantage les frontières entre les organismes vivants et les machines par la création d’hybrides Oribotics innovants. S’appuyant sur des collaborations et des explorations antérieures, le projet vise à cultiver de nouveaux imaginaires en intégrant des techniques avancées de froissement et de plissage. En élargissant les réflexions pour englober diverses formes de vie, y compris les plantes, les champignons, les bactéries et les minéraux, l’artiste s’efforce de favoriser une perception sensible de l’appartenance au monde naturel tout en abordant les défis de la durabilité.

L’objectif global de la résidence est d’approfondir la recherche sur les hybrides organiques/technologiques et d’explorer de nouvelles possibilités esthétiques grâce à des techniques de pliage avancées. En affinant les projets existants, Dewi vise non seulement à optimiser les capacités techniques, mais aussi à réimaginer les espaces d’exposition pour améliorer l’engagement du spectateur. En outre, la résidence sert de plateforme pour étudier le potentiel des matériaux biosourcés pour répondre aux préoccupations écologiques tout en comblant le fossé entre l’art et la science.

Partnaires du projet

Ce programme de résidence est organisé grâce au soutien d’Innoviris et de la Fédération Wallonie-Bruxelles